Les chutes d'Iguazu

Nous avions inclus le vol A/R Buenos Aires-Iguazu dans notre billet tour du monde, c’est donc en avion que nous arrivons à Puerto Iguazu ; l’aéroport d’Iguazu est d’ailleurs très joli, il est en brique. Nous avions réservé un taxi, Daniel le chauffeur nous attendais.

  

Un peu d’info, nous allons voir apparemment des chutes parmi les plus belles au monde «Les chutes d’Iguazu» situées dans la région du nord-est de l’Argentine, à la frontière avec le sud-ouest du Brésil. Le fleuve Iguazu parcourt 1320km et sa largeur varie de 500 à 1500m. Les 3/4 des chutes sont du coté Argentin on y accède par la ville Puerto Iguazu (33 000 hab.) et 1/4 coté Brésilien. L’entré du parc côté brésilien est avant la ville Foz Do Iguazu (256 100 hab.). On y parle un dialecte spécifique essay writing service : le portugnol, mélange de portugais et d’espagnol. Heureusement qu’ils parlent aussi l’espagnol !

A peine arrivés à l’hôtel, nous reprenons le taxi pour aller voir les chutes du côté brésilien. A côté de l’entrée des chutes, il y a un très beau parc aux oiseaux qui nous a été conseillé. Malgré le manque de temps, nous décidons quand même d’y aller. Je vous laisse découvrir en image ce que nous avons vu.

 
 
 
 
 
 
 
  

Mais le plus impressionnant c’est de pouvoir rentrer dans la cage XXL avec les perroquets.

 
 
 
 

Puis voici les photos des toutes premières vues des chutes

 
 
 

Vues des plateformes brésiliennes

 
 
  

Puis de la tour d’observation

 

La présentation ne serait pas complète sans une petite vidéo pour vous rendre vraiment compte...

Nous rencontrons aussi pour la première fois des coatis

  

Puis nous rentrons à notre hôtel avec Daniel et c’est un chauffeur très sympa. Le lendemain matin, après le bon petit déjeuner, nous partons pour les mêmes chutes mais du côté argentin. Tout d’abord nous croisons des coatis

 

Plusieurs circuits sont aménagés, l’un inférieur, un autre supérieur, et enfin, un circuit spécifique pour aller voir la Garganta del Diablo (gorge du diable). Nous commençons par la petite balade inférieure

 
 
 
 
  

Beaucoup de chutes ont des noms ; vers la fin de cette balade nous rencontrons les deux frères

  

Ensuite nous avons pris un petit train pour nous conduire au départ des passerelles pour la Garganta Del Diablo ou nous voyons encore des coatis et des papillons.

 
 
  

Nous commençons la balade et voyons des tortues, un crocodile et de jolis oiseaux .

Les oiseaux jaune/noir/bleu sont très drôles et affamés...

Nous apercevons aussi un gros nuage d’eau au loin !!

 
 
 

Imaginez vous arriver sur de petites passerelles plantées dans de l’eau toute tranquille et atterrir juste au bord de cette gigantesque faille de 85 mètre de haut où il y a un débit de 500 à 1400 m3/s en période d’étiage et jusqu'à 6500 m3/s au moment des crues (le nombre de chutes varie de 150 à 270, il y a 19 grands sauts, dont seulement 3 du côté brésilien). C’est vraiment très très impressionnant !

 
 
 
 
 

Aller, pour mieux vous rendre compte, une petite vidéo

Nous terminons la visite par le circuit supérieur, nous voyons des singes, encore des coatis et les même chutes que du circuit inférieur mais de haut, très jolies aussi !

 
 
 
 

Et pour finir avec les chutes, une petite vidéo pour découvrir différents plans...

Très bonne journée mais un peu fatigante, donc nous rentrons à l’hôtel. Le lendemain matin nous allons voir les «Tres fronteras» (trois frontières), et oui Puerto Iguazu a une frontière avec le brésil certes mais aussi avec le Paraguay ! Mais avant nous allons nous remplir le ventre avec un bon asado.

 
 
  

Et pour finir, nous sommes allés faire une petite visite de la ville de Puerto Iguazu démarrant des frontières

 
 

Les Chutes d’Iguazu figuraient parmi mes essentiels du voyage et je n’ai pas été déçu.

Petite information également pour finir : c’est à cause de la météo que nous avons visité au pas de course le côté brésilien (chutes et parc aux oiseaux) le premier jour et c’est dommage, mais sinon, nous ne les aurions pas vues sous le soleil. Le côté brésilien avec ces deux attractions méritent bien une après-midi entière (entre 4 et 5h) ; nous n’y avons consacré que 3h...