Salta, Cachi, Cafayate

24 mai, gare de bus de Buenos Aires. Une organisation idéale, il faut dire que dans ce grand pays sans réseau ferroviaire, les bus sont très importants et omniprésents. 19 heures de bus nous attendent et c’est le grand luxe ; dîner avec vin et alcool de café, petit dej sont servis durant ce long voyage. Nous arrivons à Salta en début d’après-midi et posons nos bagages dans une auberge de jeunesse bien sympa, mais la chambre est glaciale...

 

Nous restons plusieurs jours à Salta en deux temps ; visite de la ville et un circuit de 3 jours pour voir les environs sont au programme. Voici en vrac les photos de Salta, jolie ville coloniale qui a conservé de nombreux édifices de l’époque espagnole

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Passage au mercado de Salta

Achat de fromage au mercado de Salta 

Dans les environs de Salta, il y a quelques petites choses à faire, comme le «tren a las nubes» (train des nuages) qui doit être tellement impressionnant avec ses ponts, viaducs et tunnels, mais à presque 200$ par personne, nous trouvons que finalement, ce n’est pas indispensable. En revanche, nous pouvons louer une voiture pour effectuer une boucle de plus de 800 kilomètres (dont la moitié sur des pistes) à faire en trois jours et deux nuits à partir de Salta, avec des nuits à Cachi et à Cafayate. C’est parti donc pour vous montrer les paysages incroyables que nous parcourons.

1ère étape : Salta-Cachi (200 km)

Traversée de la Quebrada de Escoipe à la végétation luxuriante, puis la Cuesta del Obispo, beaucoup plus aride avec sa route qui serpente pour arriver à un col où achetons du jambon et du bon fromage (pour une fois) à Miguel avec qui nous sympathisons !

 
 
 
 

Voici un panoramique sur la Cuesta del Obispo

Après le col, nous descendons vers la Valle Encantada (la vallée enchantée) où nous piqueniquons des bonnes choses achetées à Miguel. Petite balade ensuite dans la dite vallée où nous déambulons entre les roches déchiquetées aux formes étranges. J’en profite pour vous mettre un petit panoramique sur la Valle Encantada

 
 

Arrivée au col de la Piedra del Molino, à 3348 mètre d’altitude avec sa jolie petite chapelle

  

Après le col, nous arrivons dans les incroyables paysages de la Cachi Pampa, secs, arides, semi désertiques, contenant d’innombrables cactus et traversés par une route infinie qui se nomme la Recta Tin Tin

 
 
  
 

Nous faisons étape à Cachi ; il n’y a vraiment pas beaucoup de choix d’hébergement, nous dînerons dans un petit resto sympa et faisons une petite balade dans ce petit village aux maisons blanches vraiment joli, située au pied du Nevado Cachi dont le sommet est à plus de 6000 mètre d’altitude. Ici, le bois de cactus est omniprésent pour la construction des plafonds, des meubles, cadres, chaises et bancs, ... Dans l’église, même le pupitre du prêtre est en bois de cactus !!

 
 
 
 
 
 
 

2ème étape : Cachi-Cafayate (270 km)

Nous sommes sur la Ruta 40, la fameuse route qui descend jusqu’à Ushuaïa en traversant toute l’Argentine. C’est la vallée Calchaqui, les paysages sont beaux, mais nous avons vu plus beau hier. Nous roulons lentement sur cette piste en terre, à travers de petits hameaux où des piments sèchent (la région est productrice de piments), nous croisons quelques artisans tisserands et arrivons à Seclantas où nous bifurquons pour un détour de 40 kilomètres.

 
 
 
 

Ce détour nous mène à la Laguna de Brealito à 2560 mètres d’altitude, après avoir traversé des paysages grandioses, dont une forêt de cactus !! Ce détour valait le coup.

 

Près de la lagune, il y avait autrefois un village, mais celui-ci a été déserté ; l’endroit est paisible, tout ce qu’il nous faut pour le pique-nique.

 
 
 

Et un petit panoramique pour montrer la jolie lagune...

Nous nous arrêtons à Molinos, petit village un peu mort où nous cherchons désespérément une épicerie pour acheter à boire... Dans sa petite église, tout est en bois de cactus : le plafond, les bancs, l’autel et même le chemin de croix tout autour est dans des cadres en bois de cactus.

 
 
 

Encore un autre petit village trop mignon perdu au milieu de nulle part

 

Nous reprenons la route, fatigués, surtout qu’il reste encore pas mal de kilomètres à faire sur la même piste, il est déjà tard et nous allons arriver à la nuit. A une trentaine de kilomètres avant Cafayate, les paysages sont exceptionnels ; des roches déchiquetés aux formes incroyables. Nous arrivons un peu avant le coucher du soleil ; cela donne une ambiance particulière, avec de belles lumières, mais quel dommage, le soleil est trop bas et trop d’endroits sont déjà à l’ombre ; nous arrivons 30 minutes trop tard...

 
 
 
 
 

Nous faisons étape à Cafayate, nous atterrissons dans l’auberge de jeunesse Ruta 40 indiquée comme étant la meilleure dans la catégorie bon marché ; nous dormons dans un dortoir glacial sans aucun charme... Le gros village est joli, mais on a vu mieux... !! Cafayate est une région viticole ; nous en profitons pour visiter une bodega et déguster quelques vins, notamment ce fameux blanc argentin de cépage Torrontès, trop bon ; d’autres bodegas font payer la dégustation ; dommage !!

 
 
  

3ème étape : Cafayate-Salta (300 kilomètres)

En repartant, nous prenons quelques photos des vignobles. Certains ont même des cactus plantés en plein milieu, original !

 
  

Une très belle partie du circuit se situe à une vingtaine de kilomètres de Cafayate ; ici, on se croirait dans les grands parc américains, mais en plus petit, c’est la Quebrada de Cafayate !

 
 
 
 
  

Des sites un peu particuliers ont même été nommés : garganta del diable (gorge du diable), encore ! l’amphithéâtre, le crapaud, ... Bon, c’est beau, mais nous avons été plus impressionnés avec les paysages de la deuxième étape...

 
 
  

Avec un petit panoramique de cette Quebrada...

Voilà, cette étape autour de Salta est terminée, essay writer nous mettons le cap encore un peu plus au nord...