Salar d'Uyuni

Nous débarquons donc pour notre troisième nuit à Puerto Chuvica sur les bords du Salar. Nous allons passer notre nuit dans un hôtel de sel, à 3600 mètres d’altitude et c’est le bonheur. Tout d’abord parce qu’à cette altitude, il fait déjà moins froid, mais également parce que les briques en sel isolent bien. Il fait donc presque bon dans cet hôtel et nous passons une nuit confortable. Quel plaisir après les deux premières nuits éprouvantes !! De plus, nous pouvons enfin profiter d’une douche chaude, c’est incroyable ce que ces toutes petites choses changent la vie !!

 
  
 

Un débat fait rage ce soir là dans l’hôtel, car nous ne sommes évidemment pas le seul équipage. Pour situer le contexte, il faut préciser que l’année 2014 est l’année des élections présidentielles en Bolivie. Quand un bolivien n’est pas content, il déclenche une grève qui se transforme invariablement en blocage ; blocage des routes ou blocage des villes. Il se trouve que la ville d’Uyuni fait l’objet d’un blocage depuis plusieurs jours. Habituellement, ces blocages ne durent pas très longtemps, mais cette fois, ça s’éternise. Bref, Uyuni est donc bloquée alors que c’est là que les équipages doivent laisser les touristes. Il y a donc un gros problème, d’autant plus que les 4x4 ne pourront pas se ravitailler en essence !! Tout le monde débat donc pour essayer de négocier avec les chauffeurs de les emmener vers une autre destination, à prix d’or !! Nous ne sommes pas encore concernés par le problème car, contrairement à la majorité des équipages, nous avons pris un tour de 5 jours pour effectuer l’ascension d’un volcan, alors que les autres terminent leur tour le lendemain.

Le Salar d’Uyuni, plus grand salar du monde, d'une superficie de 12500 km2. Immensité blanche où alternent les couches de sel et de glaise sur 40 mètres d’épaisseur. Il y aurait près de la moitié des réserves mondiales de lithium. Pourvu que l’exploitation future ne dénature pas le site !! Ce soir là, nous faisons une petite balade dans le village de Puerto Chuvica et nous prenons nos premières photos du salar, mais de ce côté là, cela ressemble plutôt à de la terre.

 
 
 

4ème journée. C’est la (très) grande journée. Au programme, Salar d’Uyuni et ascension du volcan Tunupa. Lever très tôt donc et première images du salar avant le lever du soleil

 

Nous arrivons à la Isla Inca Huasi, l’île aux cactus, pour voir le lever du soleil. Cette île est peuplée de cactus de 10 à 12 mètres de haut ; quand on sait qu’un cactus grandit de 1 cm par an...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 

Après l’île d’Inca Huasi, nous mettons le cap vers le volcan Tunupa ; rouler au milieu de ces immenses étendues de sel est assez surréaliste !

A l’approche du volcan, nous avons les plus belles vues sur ses roches multicolores, avec une petite lagune où se nourrissent quelques flamants roses

 
 

Nous crevons une nouvelle fois ; cette fois, le pneu est vraiment mort ; il faut l’amener plus près de notre hébergement, ce sont les garçons qui s’en chargent. Nous en profitons pour prendre quelques images de ce nouveau petit village Coquesa.

 
  

Avant de gravir le volcan, il y a un site avec quelques momies Chullpas bien conservées dans une grotte...

 

Nous commençons l’ascension du volcan Tunupa; 1000 mètres de dénivelée nous attendent ainsi que des vues fantastiques sur le volcan et le salar. Nous monterons d’abord jusqu’à 4900 puis 5130 mètres ; nous n’atteindrons pas le point culminant du volcan car il est situé sur les aiguilles et ce n’est pas vraiment accessible au simple randonneur. Mais quelle expérience ! Normalement, il faut prendre un guide au village, mais aucun n’était disponible ; c’est donc Victor qui nous accompagne jusqu’en haut. Merci Victor !

 
 
 
 
 
 
 
 
 
  

Et une petite vidéo de l’ascension.

Nous rejoignons notre hébergement à Coquesa. C’est moins confortable que l’hôtel de sel, mais nous passerons tout de même write my paper for me une bonne nuit.

 

5ème journée. Dernière étape, la plus courte ; nous apprenons ce matin que le blocage d’Uyuni est levé temporairement, nous pouvons aller prendre un bus là-bas ; notre journée supplémentaire aura donc été salvatrice ! Quelques photos sur le Salar en chemin, avec les traditionnelles photos en 3D !!

 
 
 
 
 
 

Et une vidéo prise quand nous roulions

Nous rejoignons Colchani pour le déjeuner ; les vendeurs d’artisanat nous y attendent de pied ferme ! Les petites montagnes de sel précèdent l’arrivée à Colchani

 
  

Nous y voyons une grande sculpture de sel à l'effigie du Dakar. Il faut dire que celui-ci est devenu une institution en Bolivie et le bolivien est fier que le Dakar passe par son pays ; de nombreux véhicules arborent d’ailleurs un autocollant !

 
  

Nous terminons par la ville d’Uyuni où nous ne restons qu’une heure, suffisante pour prendre quelques photos ; cette ville n'a vraiment rien d'intéressant, c'est seulement l'un des points de départ pour les expéditions dans le salar et le sud Lipez.

 
  
  

Nous prenons le bus pour Potosi. Ces 5 jours furent pour nous tellement riches en découvertes de paysages tous plus splendides les uns que les autres. Le pied quoi !