L'île de Pâques

Ca y est, nous y sommes et nous y restons 5 jours complets. Nous attendions cette étape avec impatience et c’était devenu un des essentiels de notre voyage, notre bouquet final avant le grand retour.

L’île de Pâques, ou Rapa Nui en pascuan, dont le parc National est classé au patrimoine mondial de l’Unesco (encore un...on aurait presque pu en faire un thème de notre voyage : le tour des sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco !).

C’est une petite île volcanique de 23km de long et 12 km de large, perdue au milieu de l’Océan pacifique et faisant partie des îles polynesiennes mais située à 3760km du Chili et à 4100km de Tahiti. Avec une seule plage et finalement très peu de cocotiers, elle ne ressemble pas à une île paradisiaque mais l’ambiance polynésienne est tout de même bien présente.

Voici donc notre arrivée sur le tarmac de l’aéroport

 
  

Nos premières rencontres avec les moai, ces géants de pierre ou ancêtres protecteurs qui étaient installés face aux villages pour les protéger. Nous faisons un tour dans la seule et unique petite ville de l’île, Hanga Roa et sa côte volcanique.

 
 

Le petit déjeuner pour bien démarrer la journée en compagnie des chiens

  

Pour notre 1er jour, nous allons à pied voir le volcan Rano Kau et le village cérémoniel d’Orongo. C’est ici que ce essay writing service passait la cérémonie annuelle de l’homme oiseau qui permettait d’élire la chef de tribu qui gouvernerait l’île jusqu’à la prochaine cérémonie. En résumé, cette cérémonie consistait à désigner un homme de chaque tribu pour aller chercher à la nage un oeuf d’oiseau sur le plus grand des ilôts face au village d’Orongo et le ramener sans le casser et sans se tuer...le premier à revenir faisait gagner sa tribu.

 
 
 
  

Le 2ème jour, c’est dimanche et par manque de motivation des autres participants, je vais toute seule à la messe, l’église est pleine, il y a des musiciens et une chorale pour animer la messe, les chants pascuans donnent une réelle gaité à cette messe qui restera l’une des plus belles messes que j’ai pu vivre. Puis, toujours à pied, nous explorons la côte ouest et nord de l’île, entre la ville d’Hanga Roa et la jolie plage d’Anakena, partie de l’île non accessible en voiture donc très sauvage. 6 bonnes heures de marche sans croiser personne (les autres touristes sont en voiture sur les routes de l’île) mais par contre nous croisons des chevaux sauvages, des vaches et des taureaux. A l’arrivée sur la plage d’Anakena avec ses moai, il ne fait pas très beau mais il fait encore bon et nous nous baignons avant que Martin (de notre hébergement) vienne nous rechercher en voiture.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Pour notre 3ème jour, nous avions promis aux enfants que nous ferions du cheval sur l’île de Pâques, donc nous partons faire une belle balade à cheval de 4h jusqu’au point culminant de l'île, 511m, le volcan Terevaka avec la vue à 360° à l’arrivée (enfin quand il n’y a pas de nuages). La balade est magnifique, une sensation de liberté avec les chevaux partant au galop...ce qui causera la chute du cheval d’Aurore et d’Aurore par conséquence, évitant le pire pour la jambe d’Aurore qui a reçu le poids du cheval lors de sa chute. Une bonne contusion mais pas de casse...ni pour Aurore ni pour le cheval.

 
 
 
 
  

Pour notre 4ème jour, nous louons une voiture pour faire un tour de l’île et passons donc par de nombreux sites avec des Moai renversés lors des guerres tribales. Nous passons par le cratère Rano Raraku, la carrière des moai d’où étaient taillés et extraits tous les moais de l’île, puis le fameux site de Tongariki avec ses 15 moai, nous apercevons quelques pétroglyphes (poisson, homme oiseau, représentation du dieu créateur make make, pulpe.....), et le nombril du monde (boule de pierre qu’il faut toucher pour se ressourcer en energie ! j’ai essayé). Nous passons aussi au site de Ahu Akivi, seul site à l’intérieur de l’île dont les moai sont tournés vers la mer et pour finir nous arrivons au coucher du soleil à la carrière de Puna Pau (ou fabrique à chapeau ou chignons...oui, oui, les chapeaux des moai étaient extraits de cet autre cratère dont la pierre est rouge).

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Pour notre 5ème jour, nous avons gardé la voiture pour pouvoir aller voir le lever du soleil sur le site des 15 moai (mais les nuages nous gâcherons ce moment soit disant magique, dommage) et aller à la plage d’Anakena, bref, nous faire une petite journée farniente....malheureusement, il y a beaucoup de vent et ça ne sera pas aussi agréable que nous l’espérions mais nous en profitons tout de même.

 
 
 
 
 
 

Nous clôturons notre dernière journée par un petit restaurant pour fêter la fin de notre tour du monde. Apéro au pisco indispensable.

 
 

Nous repartons de l’île avec le vent et la pluie....