4ème étape chinoise : Xi'an

(Par Aurore et Simon)

Nous arrivons à Xi’an après une petite nuit en train couchettes (moelles). L’auberge de jeunesse était «censée » être proche de la gare, à 15min, mais... Papa nous a fait faire le tour du quartier avant d’y arriver car les indications n’étaient pas claires ! Nous y arrivons donc épuisés. Notre chambre n’est pas encore libre car nous arrivons trop tôt malgré cette balade. Nous déposons nos bagages dans une pièce et décidons de partir pour l’armée de terre cuite (Terra Cotta Warriors) en bus. Mais ce que nous ne savions pas c’est qu’il y avait une queue monstre pour monter dans ce bus. Aurore s’est fait une amie chinoise dans le bus, elle lui a proposé de regarder un film avec elle (en chinois bien sûr !).

 

  

Sur le site de la Terra Cotta Warriors, il y a plusieurs fosses plus ou moins découvertes. Nous sommes d’abord allés voir des chars en bronze, argent et or. Puis la fosse 2 où il n’y avait pas grand chose déterré et ce qui l’était, était tout cassé. Il faut savoir que cette armée d’argile a été construite il y a plus de 2 300 ans sur les ordres du premier empereur de Chine : Qin Shi Huangdi qui voulait symboliser sa puissance, mais elle a été ensevelie avec les années.

 
 
 

Des soldats (les plus connus) étaient dans des vitrines sur les côtés de la fosse.

 
 

La fosse 3 est très petite mais contient des soldats debouts et entiers ou presque.

 

Et enfin, le clou du spectacle, la fosse 1 vraiment magnifique et impressionnante.

 
 
 
 
 

Nous avons pu observer les archéologues travailler dessus.

 
 

De retour à Xi’an nous assistons à un superbe coucher de soleil sur les rempars. Et nous achetons des grenades dans la rue comme ce qui se fait en Chine.

 

Nous récuperons notre chambre familiale dans notre trés mignonne petite auberge de jeunesse qui fait paper writing service partie des 10 meilleurs expèriences d’auberges de jeunesse au monde.

 
 
 

Le lendemain, nous partons faire un tour dans Xi’an, dans un joli quartier (le quartier hui, ethnie musulmane chinoise). Nous passons devant la tour de la cloche et celle du tambour.

 
 

Nous allons manger dans une rue très animée avec pleins de stands pour manger. Nous en avons profités pour goûter des spécialités dont nous ne saurons pas le nom car nous ne comprenons pas le chinois (toujours pas !). Notament, nous avons pris des brochettes de calamar avec des épices, délicieuces !

 
 
 
 
 

Nous continuons la balade en allant à la Grande Mosquée, les mosquées chinoises sont complètement différentes, tellement, que nous n’y croyons pas mis à part les quelques écritures arabes qui nous le rappelle. Les meubes y sont très typiques et décorés à la chinoise avec du marbre.

 
 
 
 

Le soir nous prenons deux taxis qui nous ammenent à l’aéroport (nous prenons trop de place avec nos bagages, une voiture normale ne suffit pas). Nous prenons l’avion pour Lijiang.