La Chine, c'est fini

Notre Best Of de la Chine

Un jury composé de nous 5 n’a pas pu délibérer car les avis divergent. Voici donc par catégorie, le choix de chacun d’entre nous

Un point sur lequel il y a l'unanimité : si on ne devait retenir qu’une seule chose : La Muraille de Chine

 

Top des sites visités

  • Florent : Grande Muraille, le monastère suspendu (datong)
  • Simon : Grande Muraille, le monastère suspendu (Datong), l’armée de terre cuite (Xi’An)
  • Aurore : Grande Muraille, le monastère suspendu (Datong), le Temple du Ciel (Pékin)
  • Frédérique : Grande Muraille, monastère de Shangri La, la Cité Interdite
  • Philippe : Grande Muraille, monastère de Shangri La, Site des Bouddhas (Datong) 

Top des villes visitées ou traversées

  • Simon : Shangri La, Kunming, Pékin
  • Florent : Shangri La, Kunming, Pékin
  • Aurore : Shangri La, Pékin, Lijiang
  • Frédérique : Pékin, Shangri La, Dali
  • Philippe : shangri La, Pékin, Dali

Top des hébergements

  • Simon : The Birch (Shangri La), Cloudland (Kunming), Ya Yue Hostel (Lijiang)
  • Florent : The Birch (Shangri La), 7Sages (Xi’an), Cloudland (Kunming)
  • Aurore : Cloudland (Kunming), The Birch (Shangri La) , 7Sages (Xi’an)
  • Frédérique : 7Sages (Xi’an), The Birch (Shangri La), Harmony Guesthouse (Pingyao)
  • Philippe : The Birch (Shangri La), Ya Yue Hostel (Lijiang), 

Meilleurs restos (unanimité) :

  • Resto de canard laqué à Pékin
  • The Birch (pot tibétain)
  • Les petits restos de rue

==> Ce best of ne serait pas complet si l’on n’y incluait pas les tops des flops

Resto :

Un resto local à Dali avec un poisson appétissant mille fois trop épicé, une table à peine nettoyée, très grasse, comme le sol sur lequel on glissait autant que sur une patinoire !!

Site :

Lijiang (ville apparemment jolie, un monde fou pendant les vacances chinoises, la ville nécessite en théorie un pass assez cher alors que la plupart des sites sont en réfection ou fermés...

Ville : Datong (aucun attrait sauf les deux sites qui se visitent en un jour).

Le ressenti de la famille

Philippe

Mon bilan de notre séjour en Chine est très mitigé. Je partais avec un a priori négatif sur ce pays, à juste titre sur certains aspects, totalement erroné sur d’autres. En gros, je n’ai pas aimé les villes du nord de la Chine (Pékin, Datong, Pingyao, Xi’an) excepté les monuments et sites visités ; j’ai, en revanche, bien aimé le Yunnan. 

  • On m’avait dit que les chinois parlaient anglais ; c’est faux. Du moins, ceux qui parlent anglais doivent travailler dans des bureaux et ne fréquentent jamais la rue ; ceux qui travaillent sur des sites touristiques ne parlent pas anglais. 
  • On m’avait dit que les chinois ne souriaient pas ; c’est faux ; bien sûr, ils sourient moins que les indonésiens, plus froids au premier abord, mais voir une famille d’occidentaux sillonner leurs rues avec 3 enfants en a ébloui plus d’un et il a souvent suffit de leur sourire pour obtenir un vrai sourire en retour.
  • On m’avait dit qu’en Chine il y avait beaucoup de vols, qu’ils coupaient les lanières des sacs pour les voler... Je ne me suis jamais senti en insécurité, bien au contraire.
  • On m’avait dit que les chinois ne respectaient jamais les files d’attente et bousculaient toujours pour passer en premier ; c’est faux ; je n’ai vu que des gens qui respectaient la file d’attente et attendaient leur tour.

Par contre

  • Par contre, dans la rue, ils vous bousculent sans prêter attention !
  • Par contre, ils sont super bruyants, toujours pressés et stressés. Au téléphone, il faut toujours que les gens situés à 100 mètres puissent profiter de la conversation.
  • Par contre, ils crachent partout, ça, ce n’est pas une légende. Et c’est dégueulasse ; mais ce n’est pas l’acte de cracher en lui-même qui me répugne, non, c’est ce qui précède ; ils vont chercher le crachat loin, très loin et très longtemps parfois, bruyamment, comme un chinois quoi, et ils crachent non moins bruyamment (peut-être y a-t-il en fait des concours...) ! Et n’importe où ! Faire très attention à l’endroit où l’on pose un sac, où l’on s'assoit...
  • Par contre, ils conduisent comme des tarés ! Le piéton n’a aucun droit ; gare à celui qui baisse sa garde.

En bref, 

J’ai adoré la muraille de Chine et la Cité interdite, le métro de Pékin, me rapprocher du Tibet et Shangri-la, la balade en vélo le long du lac à côté de Dali, les brochettes mangées sur les petits stands de rue.

J’ai détesté les villes chinoises, grises, polluées, bruyantes et dans lesquelles ils construisent à tour de bras des immeubles «cages à lapins» immondes, style années 70 en France ; le côté toujours bruyant de la Chine, les crachats.

Je retournerai un jour en Chine, pour visiter l’est et aller jusqu’à Shanghai ; il y a encore d’autres coins à voir ; j’irai un jour au Tibet, ça c’est une certitude.

Frédérique

On ne peut pas rester insensible à la Chine.

La Chine, c’est des villes gigantesques, des grands immeubles en construction de partout ... c’est sûr, il faut loger tout ce petit monde ! Tout bouge vite, les chantiers (où des femmes travaillent comme des hommes) avancent à vitesse grand V et on a eu l’impression que le dimanche était un jour comme les autres, il y a des gens sur les chantiers et les magasins sont tous ouverts.

La Chine,  c’est aussi des pagodes un peu partout et des temples hypercolorés et hyper kitsch. C’est joli mais on s’en lasse vite.

La Chine, c’est tout un art de vivre avec les gens qui jouent, qui dansent, qui chantent et font de la musique dans les parc ou les rues, c’est sympa mais tellement peu d’enfants dans tout cela !!!

La Chine, c’est finalement aussi la campagne et des petits villages (on a mis un peu de temps à trouver !) avec des vieilles dames en habits traditionnels.

J’ai aimé voir le foumillement qui règne en Chine et finalement la gentillesse des Chinois, leur regard vis à vis de notre famille avec 3 enfants.

Je n’ai pas aimé le côté trop bruyant de la Chine, il y a tout le temps du bruit ou presque et les chinois parlent vraiment très fort et crachent vraiment très fort aussi. J’ai trouvé la communication tellement difficile et frustrante à certains moments. 

Au niveau nourriture, nous avons fait notre éducation culinaire mais ce n’est pas toujours appétissant et à défaut de comprendre ce que c’était, il y a pas mal de choses que nous n’avons pas testées. Heureusement qu’il y avait beaucoup de petits stands pour manger dans la rue et voir ce que nous allions manger.

On ne peut pas dire que la Chine soit propre mais il y des toilettes partout (à la chinoise, voir photo

,

ou plus moderne) et des poubelles partout aussi (certaines sont vraiment jolies, et bien adaptées à leur environnement, on a du progrès à faire en France sur le sujet, voir photos

 

)

Je suis vraiment contente d’avoir découvert une petite partie de cette immense Chine.

 

Aurore

Globalement j’ai bien aimé la Chine même si ça m’a déçu sur quelques points et que ce n’est pas un pays jeune (il n’y a pas beaucoup d'enfants, du coup ça fait un peu mort). 

Les chinois ne sont pas méchants mais beaucoup moins acceuillants qu’en Indonésie même s’ils le sont plus dans le Yunnan que vers Pékin. Mais par contre les chinois crachent partout et c’est écoeurant de les entendre se racler la gorge.

Les monuments chinois sont magnifiques mais on se lasse vite de l’architecture, 3 semaines à voir ça, suffit. 

La communication est tellement difficile que je n’ai pas pu apprendre beaucoup de mots chinois, dommage (mais je sais mon nom en chinois, c’est pas mal !)

Conclusion : même si je n’ai pas adoré la Chine, nous avons vécu de bons moments et je n’oublierai pas ce pays assez surprenant positivement et négativement. :)

 

Florent

La Chine n’est pas best essay writing service un pays décontracté car pour faire la moindre chose c’est la galère totale.
La langue chinoise est trop difficile à comprendre 

Les chinois sont dégueulasses ils crachent partout ils ne se mouchent jamais
Par contre ils ont de la patience ce qui nous arrange bien

Il reste certains petits détails pas forcements indispensables 

Bon bref moi la Chine je trouve ça moyen

 

Simon

La Chine, ce n’était pas super méga bien ; les gens étaient assez gentils, quand on leur sourit, les gens sourient ; ils conduisent assez bien, pas trop vite ; les gens ne parlant pas anglais s’enfuyaient à notre approche, on se sent assez à l’aise en vélo.

Ce que j’ai préféré : l’hôtel à la campagne à Shangri La avec le personnel très gentil.

Ce que je n’ai pas aimé : que les chinois crachent un peu partout.