L'île du Sud en 3 étapes - étape 3, l'Ouest

Du 12 au 18 avril 2014

Nous rejoignons la côte ouest, la côte la plus arrosée de Nouvelle Zélande. C’est ici que sont accessibles les glaciers ! Premier de notre visite, le galcier Fox. Nous allons dormir près du lac Matheson, un lac qui n’a rien d’extraordinaire, mais a le mérite d’offrir de très belles vues sur le glacier Fox et le mont Cook en arrière plan par beau temps. Hélas ! le temps n’est pas très beau, nous ne verrons pas le mont Cook, mais nous apercevons le glacier Fox, ce qui est déjà pas mal 

  

Quelques kilomètres plus tard, nous faisons la petite marche d’accès (45 min.) pour aller voir ce fameux glacier Fox. Nous avons de la chance sur ce premier glacier, le temps est presque avec nous et nous voyons Fox sous des éclaircies !!

 
  
 

Nous enchainons l’après-midi sur le glacier Frantz Joseph qui est une trentaine de kilomètres plus loin. Nous avons nettement moins de chance sur ce second glacier, il pleut ! Cela aurait pu être tellement plus beau, mais apparemment, il pleut vraiment souvent par ici...

 
 
 

Bon, le tourisme néozélandais est un peu comme le tourisme australien ; il faut du spectaculaire, du fantastique ! Du côté des glaciers, l’attraction phare, c’est le survol en hélicoptère ou en avion des massifs et des glaciers, avec bien sûr un coût élevé. Sauf à visiter cette région sous le soleil, voire à vouloir faire de l’alpinisme pour aller crapahuter sur ces glaciers, le lieu n’a rien d’incontournable. Le plus intéressant peut-être étant de voir la végétation subtropicale avec ces glaciers en arrière plan ; mais je m’attendais à voir cette végétation beaucoup plus près des glaciers.

Aller, cap au Nord, nous voulons passer un peu plus de temps à visiter la belle région du Nord de l’île du Sud, avec le parc Abel Tasman, Nelson et les Marlborough Sounds. La remontée vers le Nord en longeant la côte ouest nous fait passer par Punakaiki où nous découvrons les Pancake Rocks (des roches calcaires érodées qui forment des couches ressemblant à des pancakes, des crêpes empilées). C’est très sympa à voir

 
 
 
 
  

La suite de notre périple dans l’île du Sud est moins heureuse. La Nouvelle Zélande prend de plein fouet les restes d’un cyclone passé sur l’Australie et les Tonga, et il n’arrête pas de pleuvoir. Dommage pour nous et le parc Abel Tasman qui avait l’air si beau, nous ne le verrons pas. Nelson est parait-il la ville la plus ensoleillée de l’île du Sud et est parait-il très jolie, nous ne la verrons pas non plus. Les Marlborough sounds, les fjords du nord de l’île du Sud. Splendides parait-il, mais là encore, c’est le déluge ! Un accalmie nous permet de prendre la route de Queen's Charlotte Drive pour voir de superbes paysages, mais c’est tout de même essay writing service bien gris...

 
 
 
  

Nous déjeunons en compagnie de bêbêtes locales, présentes par millions ici, les néozélandais s’en servent surtout pour la laine et la confection de très beaux pulls 

 
 

Nous ferons un peu la route des vins (wine Marlborough Trail) aux alentours de Blenheim sous la pluie, nous passons même par des endroits entre Blenheim et Picton où les inondations commencent ; pour la petite histoire, nous verrons plus tard des articles de journaux locaux évoquant des inondations dans l’île du Sud ! Nous rejoignons Picton où nous devons rendre notre camping car et prendre le ferry pour rejoindre l’île du Nord... Voici quelques petites photos de Picton, agréable étape avant la traversée vers l’île du Nord.

 
 
 
  

Enfin, nous prenons le ferry pour traverser en direction de l’île du Nord où notre première étape sera Wellington, la capitale. Nous avons de la chance, il ne pleut pas pendant la traversée, seulement à l’arrivée à Wellington. Heureusement, car la traversée des Marlborough Sounds est réputée très belle...