Danang - 2 semaines à la Maison 4 - Ressenti

Voici le ressenti de notre famille sur notre séjour à la Maison 4

Aurore :

J’ai beaucoup aimé ces 15 (ou plutôt 10) jours à la maison 4 car cela m’a permis de travailler l’anglais avec ceux qui le parlait, de parler avec des gens de mon âge mais aussi de prendre quelque distance avec la famille, parce que 24h/24 ensemble, ça crée des tensions et rien de tel pour se changer les idées que de parler et rencontrer d’autres personnes.

J’ai aussi pu voir comment les enfants de la famille 4 se rendaient compte de la chance qui leur avait été donnée et en même temps me rendre compte de la mienne. Ils ont un emploi du temps de malade et travaillent beaucoup. Malgré les nombreux plats sur la table à chaque repas, les repas reviennent en boucle et toujours avec du riz. Mais c’est vraiment bon ! (Le meilleur toffu que j’ai jamais mangé c’est celui de la maison 4).

J’ai beaucoup rigolé avec les grand(e)s, joué avec les petits, l’ambiance était vraiment bien et surtout quand on se mettait à peindre la frise l’après-midi et que les enfants qui étaient là (les grands) venaient nous aider.

C’était vraiment une belle semaine passée avec les enfants de tout âge qu’on n’oubliera jamais ! writing essays (Je me suis même trouvé un troisième petit frère, celui de 5 ans). Cette grande famille est super !

Merci à toute la famille 4 (enfants et mamans) pour tous les beaux souvenirs que vous avez créés dans nos coeurs.

Florent 

La Maison 4, c’est bien mais pas trop longtemps car après deux semaines, les plus petits (10 à 13 ans) commencent à être désagréables, voire très désagréables. C’est à peu près le seul point négatif, ouf ! Les plus grands sont plus sympas, je me suis fait des bons copains et je me suis bien amusé avec certains d’entre eux. Sinon la nourriture m’a impressionné par la quantité et la qualité pour la première semaine car la deuxième, c’était presque la même chose. Il y avait du riz et des légumes à chaque repas, puis ça variait un petit peu avec du poisson et de la viande (les plats «vietnamiens» sont toujours gras et épicés). Quand je ne travaillais pas, que je ne peignais pas et ne ponçais pas, je pouvais faire un petit tour de vélo à ma guise. Bon bref, assez sympa mais trop long pour tout vous dire en un petit résumé. Je vous ai raconté une partie des essentiels, je vous raconterai plus en détail quand nous serons face à face.

Frédérique

J’ai trouvé les enfants de la maison 4 vraiment adorables et très attachants, les plus petits me prenaient souvent par la main ou même s’installaient sur mes genoux. C’est sûr, certains étaient des petits excités mais ils n’étaient jamais méchants. Quand nous arrivions le matin, c’était un peu comme une fête, ils avaient l’air vraiment content de nous voir. Côté communication, à part avec les plus grands avec qui nous pouvions communiquer avec quelques mots d’anglais, et même le français avec Tam et Van, les sourires et les gestes suffisaient souvent. Ils aimaient bien venir nous chercher pour manger et nous installer à leur table, et de temps en temps c’était délicat d’aller plutôt à la table de l’un que l’autre (mais ils n’avaient pas l’air de nous en tenir rigueur). Les mamans et Tuyet étaient aussi vraiment gentilles (l’une des mamans étaient un peu plus réservée ou froide, appréciait-elle notre présence ? Quand on ne peut pas communiquer c’est toujours difficile de savoir ce qu’elle pense). 

Ce que j’ai trouvé formidable à la maison 4, c’est cette entraide et cette implication de tous dans les tâches ménagères (faire la cuisine, débarrasser la table, faire la vaisselle, faire le ménage...) et sans râler et sans dire que c’était au tour de l’autre....en fait, nous aimerions tellement avoir le secret de tout cela pour nos enfants qui râlent tout le temps dès qu’on leur demande le moindre petit service !!

Quand nous travaillions, les enfants qui étaient présents aimaient bien nous aider (ponçage, décapage, peinture) mais, pour la peinture, ça devenait souvent difficile de les gérer quand ils voulaient tous s’y mettre à la fois et faire ce qui leur plaisait !!

Ca nous a vraiment fait plaisir de leur mitonner un petit repas français que certains ont bien apprécié

Simon

Les grands sont très sympas, mais les petits (10 à 13 ans) un peu moins, sauf une fille qui s’appelle Thào et un garçon qui s’appelle Nhân. Pendant ces deux semaines, j’ai appris que les enfants qui m’aimait bien me tapaient, ce qui est un peu étrange...

Les repas sont très variés, en tout cas plus que ce que j’imaginais.

 

Philippe

Je suis très content d’avoir effectué ce séjour au sein de la Maison 4 ; que ces enfants sont adorables ! Nous avons également été pris en amitié par les mères, surtout deux. Concernant les enfants, tous les genres sont là ; un peu réservés ou totalement extravertis, certains sont difficiles à gérer bien sûr et certains nous ont vraiment adoptés. C'était marrant de voir comment les enfants avaient pris Simon comme mascotte.

Et puis, bon, je ne devrais peut-être pas dire ça, mais on a vite ses préférés...

Pour ma part, j’ai vraiment été surpris par les repas ; un festin à chaque fois ; certes, finalement c’est un peu toujours la même chose, mais que c’est bon ! Il y a toujours du riz, des légumes, du poisson et de la viande. Seul repproche, ça manque vraiment de fruits !

Par contre, une chose est assez pesante, c’est la monotonie de l’organisation et la rigueur des horaires (ce n’est pas une critique, je sais bien qu’il n’y a pas le choix et que ça doit être comme ça), mais bon, déjeuner à 11h30 et dîner à 17h30, même en Asie, nous n’avions pas pris ce rythme. Personnellement, en tant que photographe amateur, j’ai vraiment bien apprécié la relation avec les enfants qui étaient toujours partant pour une petite photo (sauf exception). 

J’ai passé de très très bons moments à la Maison 4 et je remercie chaleureusement les mamans et les enfants pour leur gentillesse et leur accueil.