Kontum - côté tourisme

Nous avons passé une semaine à Kontum. Outre notre très belle expérience auprès des orphelinats, nous avons pu vivre la ville et y déguster de bonnes spécialités ; le Banh Xéo (déjà testé dans le delta du Mékong), le Banh Mi Kébab, des trucs inconnus au marché

 
  

L’église en bois Kontum est magnifique ; il faut dire que ce coin du Vietnam est très catholique.

 
  

En vrac, quelques photos de notre chambre d’hôtel, d’une vendeuse de salade et d’une séance d’épluchage de manioc à laquelle Frédérique s’est jointe. Un photo aussi de la maison traditionnelle de Kontum et d’un exemple de crêches que nous trouvons nombreuses à Kontum.

 
 
 
  

Dès le lendemain de la fête des orphelinats (voir article suivant), nous partons pour un trek d’une journée + une nuit vers le village de Konkotu en traversant les territoires des minorités banhar. Nous passons par l’un des orphelinats et de très beaux paysages ; sur le chemin, nous croisons des enfants jouant avec une sorte de kart (ou charette), l’occasion d’une rencontre. Grâce à notre guide, nous dégustons aussi de la canne à sucre. Nous terminons par une petite descente de la rivière en barque.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Au village de Konkotu, il y a une église, une maison traditionnelle, des enfants qui jouent et vont à l’école, bref, un vrai village avec une vraie vie, et c’est là que nous mangeons et que nous dormons. L’occasion pour faire un portrait de notre guide essay writer Cam, des photos du village et de la maison où nous passons la nuit.

 
 
 
 
 
 
 
 
  

Le lendemain matin, retour en moto (une moto pour chacun, sauf les deux gars qui se retrouvent passagers de la même moto), et petit déjeuner à Kontum d’un excellent phô, le plat national (soupe de nouilles de riz avec quelques légumes, du bouillon et de la viande).

 

Nous rentrons de notre trek le 24 matin. Nous avons prévu de fêter Noël à Kontum. Notre repas de Noël sera très correct à défaut de saumon fumé ; nous mangeons un bon «hot pot», sorte de fondue avec poisson, crevettes et boeuf, que nous apprecions bien.

  

Après le repas, direction l’église où nous devons assister à notre messe de Noël et là, surprise. A l’extérieur, c’est plutôt ambiance foire, jugez plutôt.

 
  

La messe se tient en extérieur et ce sera un vrai spectacle ! Des milliers de gens des minorités locales sont assis sur les pelouses ou les allées, nombreux sont ceux (dont nous faisons partie) à assister à la messe de l’extérieur de l’enceinte de l’église, derrière les grilles. L’ambiance est magique, ça non plus je ne l’oublierai pas. Quelques images de la messe.

 
 
 
  

Et en prime, quelques extraits vidéo de ce que nous avons vécu !

Nous quittons la messe après plus de deux heures alors qu’elle n’est pas encore terminée, pour rentrer déguster une bûche de Noël locale (finalement, elle se mange...).

 

Pour la petite histoire, comme il n’était pas question de passe Noël sans crèche, nos enfants en ont confectionné une ; le 25, les cadeaux sont bien présents autour de la crèche.