Vietnam - le ressenti

Aurore

Mis à part les gens arnaqueurs au centre et nord du Viet Nam, j’ai assez bien aimé (pas comme papa !). Nous avons vécu au Viet Nam des choses que nous n’avons vécu dans aucun autre pays : nos arrêts dans les associations où nous nous sommes rapprochés de la population, avons pu parler et jouer avec des enfants de nos âges, vivre un Noël extraordinaire, nous rendre compte de notre chance...                                                 

Et au sud sur l’île d’An Binh, ces quelques jours passés dans cette gesthouse familiale où nous faisions la cuisine avec eux, où nous nous baladions sur les petits chemins sympas en vélo (avec les vélos pourris de la guesthouse), où nous sommes allés au zoo avec les enfants de la famille mais aussi notre première expérience de kite surf (ou plutôt cerf-volant) à Mui Ne, la petite ville d’Hoi An, la magnifique Baie d’Halong et Hanoï qui grouille mais est agréable.                                           

Mais je trouve qu’on parle beaucoup du Viet Nam alors qu’il n’y a pas tant de choses à voir quand même. Si je reviens en Asie, je n’y reviendrai pas pour le Viet Nam.

 

Florent

Malheureusement les vietnamiens sont gentils seulement quand on sort le porte monnaie et qu’on leur donne un petit billet ; sinon ils te font la gueule, cela est très très désagréable et je trouve que ça gâche un peu le voyage (les vietnamiens du sud sont un peu plus gentils que ceux du nord). Mise à part ça, les paysages sont très jolis, mais la nourriture m’a un peu déçu.

Voilà, c’est dit, je ne recommande pas forcément le Vietnam car il y a tellement d’autres pays à faire et à visiter.

Bon voyage à tous !!

 

Simon

Mon avis sur le Vietnam est très négatif, mais il y a un côté positif. Les gens ne sont pas très gentils, mais ceux du sud sont plus gentils que ceux du nord. Ils pensent tout le temps à t’arnaquer mais si tu sors un petit billet, tout redevient calme. Au Vietnam, ils vendent des yaourts et ça, c’est le côté positif. Et voilà, je vous ai tout dit.

A bientôt

 

Frédérique

Le Vietnam est un pays fatigant car le vietnamien est stressé (ou plutôt speed) et cherche à t’arnaquer et te soutirer de l’argent dès qu’il en a l’occasion. On a eu quelques expriences désagréables qui ont suffi à gâcher un peu notre séjour (finalement, le voyage organisé est peut-être la solution pour éviter tous ces petits ennuis !). Nous avons beaucoup retrouvé le côté kitch de la Chine mais sans cette indifférence plutôt ce côté intéressé (par ton argent), et la communication est en général plus facile qu’en Chine (quoi que pas toujours).

Au niveau touristique, nous avons vraiment apprécié nos quelques jours sur l’île de An Binh dans le delta du Mékong. Notre expérience du centre avec notre séjour parmi les enfants de la maison 4 et ceux des orphelinats de Kontum restera un moment très fort. La baie d’Halong qui était pour moi un essentiel de notre voyage s’est révélé être à la hauteur de mes espérances et rien que pour cela, le Vietnam vaut le coup. De plus, quand on a de la place dans les bagages, on peut aussi y faire du shopping pas cher avec le «Made in Vietnam».... mais ce n’était pas possible de se faire plaisir à ce niveau là dans notre contexte. En fait, le Vietnam est trop touristique

 

Philippe

Alors moi, je crois que je vais être un peu méchant, pour une fois. Je n’ai pas apprécié mon séjour au Vietnam. Oh bien sûr, sur les 45 jours passés ici, j’ai bien aimé certaines petites choses quand même : l’île de An Binh dans le delta du Mékong, l’accueil de certaines mères à la Maison 4, Hué, les orphelins et la messe de Noël à Kontum, cat Bà et la baie d’Halong, mais c’est un peu limite sur 45 jours. Je déconseille le Vietnam dans un mode de visite équivalent au nôtre ; à la rigueur, le faire en 2 ou 3 semaines de vacances en se mettant bien dans la tête au départ que l’on va se faire arnaquer et que ce n’est pas si grave, ou alors en voyage organisé où tout est déjà pris en charge, mais pas avec un budget restreint pour cause de tour du monde pendant lequel on ne gagne pas un sou...

Et puis je trouve qu’il y a tellement d’autres pays à visiter où les gens sont tellement plus sympas (c’est pas dur). Même au niveau des paysages, franchement, qu’y a-t-il d’exceptionnel à part la baie d’Halong ? Souvent, on a tellement l’impression d’être en Chine... Même la nourriture m’a déçu ; bien sûr je me suis régalé avec de bons petits plats, mais je m’attendais à l’une des meilleures gastronomies d’Asie, c’est râté 

Bon, maintenant, comme il faut que ça sorte, je vais vous dire vraiment ce que je pense des vietnamiens

Je n’aime pas les vietnamiens ; le vietnamien est arnaqueur et pas sympa. Bien sûr, il ne sont pas tous pareils, nous avons même réussi à rencontrer quelques gens sympas ici, mais rares, très rares.

Quand un vietnamien ou une vietnamienne vous semble sympa, attention, il y a anguille sous roche ! La seule chose qui les intéresse en vous, c’est votre argent et uniquement votre argent qu’ils essaieront de vous soutirer par tous les moyens !!

Oh bien sûr, je vous vois venir avec vos gros sabots, vous allez me dire que c’est partout pareil... Bien sûr, nous avons croisé des indonésiens, chinois, laotiens ou cambodgien qui ont un peu essayé, mais là, c’est différent parce qu’ils sont tous comme ça et qu’ils s’entêtent même s’ils voient bien qu’on n’est pas né de la dernière pluie ; d’ailleurs, c’est peut-être là la différence, dans les autres pays, ils essaient, mais quand ils voient que ça ne marche pas, ils reviennent à un comportement normal, une négociation normale ; pas ici, le vietnamien préfèrera ne pas traiter plutôt que faire affaire normalement avec nous.

Bref, le vietnamien est voleur et faux ; tout est faux dans ce pays, d’ailleurs, c’est le nom de leur plat national, la soupe de nouilles, le phô. Les jeunes enfants sont un peu différents, ils sont adorables (quoique, nous avons trouvé des petits qui nous ont lancé des cailloux dans la rue à Kontum...) ; mais dès l’âge de l’adolescence, c’est fini, l’enfant devient un vrai vietnamien tout ce qu’il y a de plus faux, de fourbe et de sournois. 

J’exagère ? Aller, je vais illustrer mes propos d’innombrables exemples

  • A Chau Doc tout d’abord où on me propose sérieusement un bateau privé pour rejoindre Vinh Long (4h de navigation) pour 1000$ (vous avez bien lu, mille dollars !!)
  • A Danang, dans un restaurant, on nous a facturé des plats différents de ceux commandés, bien sûr plus chers
  • A Danang, les petites serviettes facturées en plus
  • A Kontum, le trek hors de prix et l’organisateur a même essayé de zapper le transport en moto et le petit déj
  • A Kontum, le café annoncé à 30000 alors que la fille honnête fait finalement payer 25000
  • à Danang, les prix des restos de poisson, démesurés
  • A Ninh Binh, la rameuse (voir l’article de Frédérique sur Tran An)
  • A Ninh Binh, le resto du soir (220000 pour manger alors que 150000 aurait été un prix raisonnable, je vous laisse constater en pourcentage, la différence : 46% en plus)
  • A Ninh Binh, le prix du bateau passé en une semaine de 100 à 130 ; certes, ce sont les vacances scolaires dans les pays d’où les touristes viennent, mais quand même, 30% d’augmentation...
  • A Cat Hoi, les motos proposées à 50000 par personne
  • A Cat Bà, le premier hôtel qui annonce 8$ chaque chambre et ça se transforme en 10$ la chambre de 3
  • A Hanoi, alors que je venais de voir le prix d’un guide à 250000 dongs en magasin, un vendeur de rue m’aborde et me le propose à ... 580000, j’ai éclaté de rire, il essay writer n’a pas compris.
  • A Hanoi encore, je demande à un fumeur dans la rue (ils fument des sortes de longues pipes en bambou) s’il veut bien que je le prenne en photo, il me fait signe qu’il faut que je lui donne des sous... 

Vous me direz que tout ceci n’est pas bien grave, que finalement, ce ne sont que quelques euros, et vous avez presque raison, mais quand on sature déjà un peu de l’Asie, que l’on a vu des choses magnifiques depuis 3 mois, que l’on a croisé des gens adorables et sympathiques dans tous les pays visités, que l’on est fatigué, on n’a vraiment pas besoin d’être toujours sur la défensive et de vivre dans cetta ambiance malsaine. Voilà donc mon ressenti, je ne retournerai jamais dans ce pays, même si je regrette de ne pas avoir visité les régions des minorités du nord.