Bilan de Philippe

Cela faisait tellement longtemps que j’avais envie de quelque chose de différent du train train quotidien ! Ce tour du monde fut une réelle bouffée d’oxygène, même si tout ne fut pas rose...

 

Ce fut une dépense d’énergie considérable ; tout d’abord pour la préparation, car au plaisir de se plonger dans les guides touristiques ou les infos de voyages, il a fallu gérer tout ce que nous laissions en France car nous n’étions pas dans le contexte de tout plaquer ; il fallait donc s’occuper de la location de la maison avec par extension, le tri, le rangement, le déménagement ; le courrier, les démarches pour la mensualisation de toutes les dépenses, le stockage de nos véhicules, les assurances, la négociation avec la banque, la scolarité des enfants, etc... Bref, une année un peu chargée.

Ensuite, le tour du monde en lui-même ne fut pas de tout repos, loin de là. Ce serait à refaire, nous ne le referions peut-être pas de la même manière ; un mois dans chaque pays, ce n’est même pas suffisant pour tout voir et nous avons eu un rythme beaucoup trop élevé. Peut-être aurions-nous du diviser le nombre de pays visités par deux ?

Conséquence directe de ce rythme de fou, l’apprentissage scolaire des enfants fut très difficile et ce fut probablement le point épineux de notre voyage. La fatigue et l’énervement qui en ont découlé ont eu pour conséquence que nous n’avons peut-être pas réussi à vraiment nous détendre pendant ce voyage ; un voyage en famille à être 24h/24 tous les 5, ce n’est vraiment pas évident, mais nous y sommes arrivés sans qu’il y ait de mort ;-)

 

Un tour du monde, c’est quoi ? beaucoup de gens nous ont posé la question directement ou indirectement ; faut-il visiter tous les continents, tous les pays, toutes les capitales pour pouvoir dire «je fais un tour du monde» ? Nous avons fait le tour du globe ; partis vers l’Est, nous sommes revenus par l’Ouest, alors oui, nous avons fait le tour du monde !

C’est marrant aussi tous les gens qui nous ont dit : Comment, vous ne faites pas le Brésil ? Vous n’avez pas fait les Etats Unis ? Vous n’êtes pas allés en Afrique ? Et l’Inde ? Ben, déjà qu’on en a trop fait...

Et ces autres personnes qui nous disaient : Quoi ? Vous prévoyez un mois au Laos ? Un mois en Birmanie, Mais il n’y a rien à faire là-bas, qu’est-ce que vous allez donc faire de tout ce temps dans ces pays ? Ben, un mois (28 jours en Birmanie), n’ont même pas suffi !!

 

Pour le reste, eh bien c’est une expérience extraordinaire ; nous avons vu tellement de belles choses et échangé avec tellement de personnes, que ce soit des locaux ou d’autres voyageurs venant du monde entier ! A ce propos d’ailleurs, les deux nationalités qui voyagent le plus sont probablement les allemands et les français !! Nous avons réellement sympathisé avec des voyageurs que nous espérons bien revoir ; les Constantin en Suisse, Isabelle et Philip à Munich, Marina et Andreas à Berlin, Isabelle et Thierry à Saint Paul de Vance et bien sûr les petits Guillou à Paris !! Quelle joie ces rencontres !

L’association Servas fut également très enrichissante, notamment pour notre démarrage en Indonésie, mais ce fut sûrement un sacré coup de chance d’être reçus par une famille ayant des enfants du même âge que les nôtres ! Je reparlerai de Servas un peu plus bas.

 

Pour mémoire, de mon côté, je n’étais pas attiré par l’Asie ni par l’Australie et je n’avais pas trop envie d’aller au Vietnam ; il a fallu choisir entre la Nouvelle Calédonie et Tahiti, nous avons fait le mauvais choix en prenant la Nouvelle Calédonie, tant pis, nous irons une autre fois à Tahiti.

Au final, que le séjour en Asie fut plaisant à part le Vietnam (je ne m’étais pas trompé là dessus) ; voyager en Asie est tellement facile ! J’ai également trouvé l’expérience chinoise très sympa à vivre avec les enfants ; quand on a des enfants, ça favorise vraiment les relations, c’était marrant de voir les réactions des chinois quand ils nous voyaient passer avec 3 enfants, mais quel choc aussi d’arriver en Chine en provenance d’Indonésie où il y avait des enfants partout, et de n’en trouver que très très peu en Chine...

J’ai adoré manger dans la rue, boire de bons jus de fruit pour trois fois rien, «discuter» souvent avec les mains avec les habitants du pays, découvrir la culture tellement spécifique de ces pays et leurs paysages exceptionnels. J’ai aimé aussi globalement la philosophie de ces gens pour qui il n’y a jamais de problème et que tout est toujours possible.

 

Le Vietnam, je vais en reparler un peu. Quel dommage ; c’était le pays que nous avions choisi pour notre intervention pour une association humanitaire. Bien sûr, nous avons vécu des choses incroyables au sein de cette association, que ce soit à la Maison 4 à Danang ou avec les orphelins de Kontum, mais le rapport à l’argent des vietnamien et leur façon de considérer le piéton comme inexistant m’a finalement laissé un goût amer et désabusé.

 

Côté Océanie, je n’étais pas attiré par l’Australie et je rêvais de Nouvelle Zélande ; l’Australie m’a enchanté et la Nouvelle Zélande un peu déçu. 

Sydney est juste une ville incroyable et très agréable ; le Centre Rouge a quelque chose de magique, les australiens sont des gens très cool et super sympas et leurs aires de repos avec barbecues, très agréables ; c’est aussi dépaysant de rencontrer des kangourous, des koalas et autres wombats !!

Bon, pour la Nouvelle Zélande, à part quelques sites bien précis, je n’ai pas trouvé les paysages exceptionnels auxquels je m’attendais ; c’est sans doute du à la météo et probablement un peu à la période trop précoce pour avoir une multitude de sommets enneigés. Et puis la culture anglaise y est vraiment trop présente à mon goût ; on a presque l’impression d’être en Angleterre avec la végétation tropicale en plus...

Je ne vais pas reparler de la Nouvelle Calédonie, je crois que ce n’est pas la peine (cf. mon avis sur ce «pays»).

 

Pour finir, l’Amérique du Sud ; ah, l’Amérique du Sud, j’en ai toujours rêvé ; j’avais adoré le Pérou où nous avions seulement passé 10 jours il y a 8 ans, j’ai encore beaucoup aimé cette fois-ci. Les paysages à couper le souffle, la sympathie des habitants (même si ça n’a rien à voir avec l’Asie), les villages andins, l’Amazonie, c’est du dépaysement à 100%. 

Fatigués, nous n’avons pas vraiment visité le Chili, à part quelques rares endroits ; il faudra que j’y retourne ; nous n’étions pas à la bonne saison pour parcourir la Patagonie, ce sera partie remise, ça c’est une certitude.

Au final, l’Amérique du Sud a tenu toutes ses promesses et je crois qu’une année uniquement sur ce continent ne serait pas de trop...

 

En résumé, voyage extraordinaire au rythme effréné ; pour qu’il ait été encore mieux, nous aurions du limiter le nombre de pays, mais difficile de choisir avant de connaître ; après coup, j’éliminerais le Vietnam, la Chine, la Nouvelle Calédonie, la Nouvelle Zélande et le Chili pour profiter encore plus du Laos, Cambodge, Birmanie, Argentine et Bolivie ; notamment passer plus de temps en Amazonie. Et malgré le comportement parfois un peu difficile des enfants, je suis très heureux d'avoir voyager comme cela avec eux ; je pense que nous avons vraiment partagé d'intenses moments que je n'oublierai jamais et j'espère que c'est pareil pour eux. Merci à eux d'avoir été partants à 100% dans ce projet un peu fou !

 

Pour revenir à Servas, c’est un super concept, mais finalement assez lourd pour ce type de voyage. Tout d’abord, il faut anticiper et prévenir à l’avance ; ce qui apporte une contrainte forte et interdit de passer plus de temps dans les endroits précédents, ce qui n’est pas le principe d’un tour du monde où nous aurions du user et abuser de notre liberté. Ensuite, finalement, il faut passer du temps avec les hôtes même si l’on est exténué ; je sais, c’est le principe de l’association et c’est ce que l’on recherche aussi, mais parfois, ça ne tombe pas bien et là encore, ce sont des contraintes. Enfin, et c’est sans doute le problème majeur nous concernant, il faut avouer qu’il est difficile de trouver des hôtes pouvant accueillir 5 personnes !! Au final, nous avons tout de même rencontré au total 10 adhérents Servas dans 3 pays différents et c’est déjà pas mal... 

 

J'ai ancré dans ma mémoire une citation de Werner Schweizer qui colle bien à mon état d'esprit :

 

"On vieillit quand le nombre de regrets dépasse celui des rêves et des projets".

Hé bien je peux vous dire que je ne suis pas prêt de vieillir !!

 

Nous avons décidé de faire chacun un classement des pays, et surtout un TOP 10 de ce que nous avons préféré pendant ce voyage ainsi que 6 coups de coeur ; et là, que c’est difficile ! Une sélection d’une petite trentaine de sites aurait été plus jouable, mais limiter à 10, voire 16 c’est presque impossible. C’est le jeu cependant, alors quel crève coeur de ne pas faire apparaître Jetiluwah ou Tanah Lot sur Bali, la muraille de Chine, la baie d’Halong, Bagan ou le trek en Birmanie, la baie d’Upi en Nouvelle Calédonie, le désert d’Atacama ou l’île de Pâques au Chili, mais il faut bien limiter.

 

Mon classement des writing essay pays

  1. Birmanie, Laos/Cambodge, Australie
  2. Bolivie
  3. Argentine
  4. Indonésie
  5. Chili, Chine, Nouvelle-Zéande
  6. Vietnam
  7. Nouvelle-Calédonie

 

Mon TOP 10 des sites visités :

  1. Angkor (Cambodge)
  2. Luang Prabang et la navigation sur la Nam Ou (Laos)
  3. Sud Lipez et Salar d'Uyuni (Bolivie)
  4. El Calafate et la région des glaciers (Argentine)
  5. Les 4000 îles (Laos)
  6. Sydney (Australie)
  7. Le Centre Rouge (Australie)
  8. Les Chutes d'Iguazu (Argentine)
  9. Mandalay et ses environs, dont le pont U-Bein (Birmanie)
  10. Croisière en mer de Florès et l'île de Rinca (Indonésie)

 

Mes Coups de Coeur

  • Shangri-La et son monastère tibétain (Chine)
  • Rurrenabaque et le tour en Amazonie (Bolivie)
  • L'île de Java (Indonésie)
  • Le Tongariro Crossing (Nouvelle-Zélande)
  • Valparaiso (Chili)
  • La Cité Interdite (Chine)
  • Les paysages du Nord de l'Argentine (Argentine)
  • La Paz (Bolivie)