Yangoon

Yangon (ex-Rangoun)

Nous voici donc à Yangon pour finir le mois de Janvier et pour nos 2 derniers jours en Birmanie.

Quelle bonheur, une grande ville sans bruit de klaxons incessants....rien que pour cela Yangoon est une ville agréable. Nous n’avons write an essay ni eu le temps et ni voulu voir toute la ville mais nous avons tout de même eu un aperçu de la plus grande ville du pays et ancienne capitale au cours de nos balades

 
 
 
 
 
 
  

Nous testons aussi les transports en communs pour circuler

 

Passage par le musée des pierres précieuses avec le plus gros bloc de jade

  

Puis visite de l’incontournable pagode Shwedagon, avec son or et ses pierres précieuses ornant sa girouette et son ombrelle au sommet du grand stupâ. Nous y arrivons en fin de journée pour assister au coucher du soleil sur le stûpa et y restons jusqu’en début de soirée. En discutant avec un moine, comme nous étions à la veille de notre départ, celui-ci nous a montré le petit secrêt de la pagode éclairée..... en se positionnant à des points très précis de l’esplanade, nous pouvions voir briller à la lumière des projecteurs soit un rubis, soit une émeraude, soit un diamant, soit un saphir de son ombrelle. Les enfants, qui commencaient vraiment à saturer des pagodes, ont tout d’un coup eu un regrain d’intérêt.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  

Shwedagon, c’est un peu une petite ville dans la ville, les escaliers d’accès sont remplis de magasins et sont traversés pas des rues et il y a même un distributeur automatique de billets dans l’enceinte de la pagode, et comble de la modernité, il y a même le wifi gratuit (cela nous a aidé à rester un peu plus longtemps sur place !!!)

 
 

Sinon, à travers nos quelques balades de nuit et de jour, nous passons aussi devant la pagode Sule, autre pagode toute dorée

 
  

Nous profiterons aussi de nos derniers instants en Asie pour nous faire nos derniers repas de rues et aussi pour tester le bétel, in extremis (ça a bien fait rire les birmans qui étaient autour de nous). Le bétel, c’est en fait de la feuille de bétel, plante grimpante d’asie dont les feuilles ont des propriétés stimulantes et qui devient rouge quand on la mâchonne, d’ailleurs beaucoup de birmans en sont accros et ont les dents toute rouges. En fait, il y a tout un art pour préparer le bétel, car il ne s’agit pas uniquement de la feuille que l’on mâche mais plutôt la feuille enduite d’une pâte blanche (un peu comme de la pâte à dentifrice, en fait c’est de la chaux), puis ils y rajoutent quelques épices diverses et variées, ils replient tout cela pour en faire comme un petit paquet et y a plus qu’à.....chiquer et cracher (rouge). En fait, pour les propriétés stimulantes, on n’a pas bien remarqué mais par contre, ce petit mélange rafraîchi bien la bouche, un peu comme un dentifrice. voici une photo de la préparation du bétel.