Île de Java - Deuxième partie (Prambanan)

Ca y est, nous quittons nos hôtes Servas ; nous prenons le bus pour Jogja où nous avons prévu de passer deux nuits. Départ tôt le matin, en bus, au bout d’une heure et demie de route, nous arrivons à la gare routière de Jogja et là, c’est pas gagné. Déjà pour trouver le bus qui nous emmènera dans le quartier où nous voulons aller. Ensuite, quand nous l’avons trouvé et nous sommes installés, les indonésiens veulent nous faire payer le même prix pour un bus local, que le trajet que nous venons de faire pour venir de Solo... Négociation donc. Nous élisons domicile au Perwita Sari Hôtel, charmant.

Perwita Sari Perwita Sari 

A côté de l’hôtel, nous pouvons acheter les entrées pour Prambanan et le spectacle de danse le soir (Ramayana). Départ à 14h, juste le temps de profiter un peu de la piscine de l’hôtel. Le reste de la journée est bien occupé ; nous visitons Prambanan, vaste plaine avec des temples hindous ; le tremblement de terre de 2006 a détruit tous les writing an essay petits temples entourant les 6 temples principaux. C’est catastrophique ! D’après la maquette à l’entrée, il devait y avoir plus de 60 temples périphériques, il n’en reste plus aucun !J’imagine que cela devait vraiment être magnifique avant. Il n’en reste pas moins la beauté des temples principaux. Là aussi, nous avons le coucher du soleil ; la lumière est fantastique à ce moment de la journée. Chaque divinité a son temple : Brahma (dieu créateur de l’univers), Vishnu (dieu solaire), çiva (dieu de la destruction et de la dissolution), Ganesh (celui qui garantit le succès).

Prambanan Prambanan 
Prambanan Prambanan 
Prambanan Prambanan 
Prambanan Prambanan 
Prambanan Prambanan 
Prambanan Prambanan 

Des exemples des bas reliefs et autres sculptures ; tout simplement impressionnant !

Prambanan
Prambanan
Prambanan 
Prambanan 
Prambanan 
Prambanan 

Dans la plaine, plus loin, il y a aussi un temple bouddhiste : Sewu. Lui non plus n’a pas été épargné par le temblement de terre de 2006. Des centaines de stuppas ont été totalement détruites, il ne reste que des tas de pierre. Que ce devait être beau pourtant.

Sewu Sewu 

Le soir, joli spectacle de danse, mais je rejoins l’avis des enfants et j’avoue que 2h, c’est un peu trop.

Ramayana Ramayana 

La traditionnelle photo touristique pour terminer

Ramayana Ramayana  Ramayana