L’île de Cat Ba

Depuis Ninh Binh, l’accès à Cat Ba devait être simple : bus jusqu’à Haiphong, 4km de taxi jusqu’à l’embarcadère et bateau jusqu’à Cat Ba ville (au sud de l’île de Cat Ba) ; mais grâce à un chauffeur de taxi qui ne connaissait a priori pas l’embarcadère touristes de Haiphong (ou qui volontairement voulait nous emmener plus loin pour gagner plus ???), notre journée a tourné en journée galère. Voici donc le récit de cette journée (à zapper, si les détails vous ennuient) :

  • 1ère étape, essay writing service jusqu’à Haiphong, 4h sans encombre dans un minibus bien local, le chauffeur criant la direction à tous les coins de rues et s’arrêtant à peine pour faire monter les voyageurs.
  • 2ème étape, le taxi, début de la galère, malgrès nos commentaires de mécontentement en cours de route, le taxi que nous prenons nous emmène à 25km de Haiphong (au lieu de 4km) à un embarcadère pour locaux où tout le monde nous assure que nous pouvons aller à Cat Ba.
  • 3ème étape, le bateau, le prix semblant bien moins cher que le bateau à touristes que nous avions prévu de prendre, on se dit que c’es peut-être un super plan mais nous déchantons vite quand nous voyons que le bateau n’est qu’un bac et qu’il parait improbable qu’il aille directement à Cat Ba ville comme les gens nous le disent. Bref, nous prenons le bac qui, bien évidemment, ne va ni sur l’île de Cat Ba et encore moins à Cat Ba ville mais à la presqu’île de Cat Hai (entre Haiphong et Cat Ba) sur laquelle au moins 7 km séparent l’embarcadère où nous arrivons de l’embarcadère pour Cat Ba et bien sûr pas de taxi (uniquement des motos qui nous proposent de nous aider à un prix déraisonnable et comme nous avons nos bagages cela nous parait difficile)... Nous partons donc pour 7km à pied avec bagages en espérant peut-être trouver un véhicule pour nous emmener en chemin... Mais il y a très peu de voitures, quelques camions (qui ne nous voient pas, semble-t-il) et beaucoup de gens que ça amuse de nous voir avec nos gros bagages. Il faut savoir qu’un vietnamien n’est pas très aidant et s’il t’aide c’est juste en espérant te soutirer de l’argent. Au final, une dame me propose de monter sur sa moto, entre temps Phil négocie le trajet pour nous tous sur une carriole tirée par une petite moto. Nous arrivons donc au 2ème embarcadère avec quelques sous en moins en poches et un bateau prêt à partir pour le nord de l’île de Cat Ba (et non Cat Ba ville).
  • 4ème étape, arrivés sur Cat Ba, il ne reste plus qu’à prendre un bus pour traverser l’île, le bus est bien là mais sans chauffeur et son heure de départ semble un peu incertain... Qu’à cela ne tienne, nous n’avons pas le choix nous attendons. Le bus finit par partir et nous arrivons juste à temps pour assister au coucher du soleil sur la baie de Cat Ba, il est 16H30 (nous aurions juste dû arriver 2h plus tôt)
 
 
 

 
 

Nous prenons des chambres avec vue sur la baie.

  

Fin décembre-début janvier, il fait frais et il n’y a pas beaucoup de monde ... On doit être hors saison (!!!) ... Mais il fait un temps magnifique. Le boulanger passe en vélo pour vendre ses baguettes.

  

Nous nous baladons dans la baie et vers les plages

 
 
 
 

Nous montons aussi à un point de vue pour un beau coucher de soleil

 
 
 

Bref, nous nous posons un peu mais pas trop car il y a aussi le parc national de Cat Bà à découvrir, nous louons donc scooter et moto pour parcourir un peu de l’île de Cat Bà et ses magnifiques paysages

 
 
 
 

Nous faisons aussi la petite grimpette à travers la fôret primaire au sommet Ngu Lam d’où nous avons une vue époustouflante à 360°.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Vidéo où Philippe se la joue Nicola Hulot

On se mange un bon canard grillé (découpé à la chinoise, mais on pourrait aussi dire à la vietamienne, c’est à dire découpé à la hache comme ça vient) c’est bon mais ça pourrait être tellement meilleur découpé correctement !!

  

Sur Cat Bà, sous retrouvons pour une soirée une famille tourdumondiste que nous avions rencontré à Siem Reap, les petits Guillou. Nous sommes tous contents de pouvoir échanger sur nos trajets et expériences.... Nous nous donnons rendez-vous à Sydney, car nous y serons en même temps.