Côte Est Australienne, Première partie, Rainbow beach > Sydney

Au retour du Centre Rouge, nous prenons l’avion pour Brisbane où nous récupérons un deuxième camping-car. Puis, nous nous dirigeons vers Fraser Island (une île de sable que papa voulait voir) et nous arrêtons à Rainbow Beach non loin d’où part le bateau pour Fraser Island. Nous y arrivons de nuit et nous trouvons un endroit bien sympa pour dormir. Le lendemain nous nous aperçevons que nous n’avions pas le droit d’y camper mais les gardiens nous ont laissés tranquilles cette fois là. Et il faut dire que se réveiller devant une mer bleu turquoise est bien sympa.

Les parents commencent par s’informer pour l’île de sable (ce qui nous disuade d’y aller car s’est vraiment trop cher ! ) pendant que nous (les enfants) nous travaillons. Puis lorsqu’il reviennent, nous allons nous baigner dans l’eau turquoise de la plage de sable fin juste avant l’apéritif et le repas et continuons comme cela toute l’après-midi (ou presque).

 
 
 
 
 
 
  

En fin d’après-midi, nous prenons un emplacement au camping pour recharger les batteries et parce que papa et maman ne veulent pas risquer de se prendre une amende. Après s’être installés, nous partons faire une petite balade entre les dunes et la mer de Rainbow beach pour voir cela avec les belles couleurs du coucher de soleil.

 
 
 
 
 
 

Nous sommes étonnés que nos compagnons de balade soient des voitures.

 

Le lendemain nous reprenons le camping-car pour retourner nous garer à « notre place » sur le parking de le plage et repassons une journée tranquillou avant d’aller passer la nuit à Carlo Point où nous observons un étrange spécimen...

  

Le lendemain nous repassons une matinée sur la plage à nous baigner. Encore ! diriez-vous, mais nous avons passé trois jours super sur cette plage tranquille et un peu paradisiaque ! L’après-midi après avoir quitté notre plage avec regret, nous prenons la route pour le sud.

  

Mais sur la route une lumière d’avertissement s’allume assez souvent et diminue la puissance du moteur. Le problème intervenant de plus-en-plus souvent nous nous arrêtons et appelons l’assistance. Nous l’attendons 1h dans la campagne sur le bord de la route.

 

Mais nous restons solidaire...

  

Au final on emmène notre camping-car au camping le plus proche (à Yarraman) et on nous dit qu’il va falloir l’emporter et nous en donner un autre, on a donc perdu un nuit et une journée entière avec ce bazar.

 

Après avoir récupéré un autre « camion » (comme maman l’appelle) moins bien, nous partons directement. Le lendemain, nous passons voir les Wollomombi falls qui sont à sec puis allons nous poser pour la nuit au New England National Park (une Rain Forest) en passant par un vignoble de la Hunter Valley Vineyards.

 
 
 
 

Pour aller au parking de ce parc, il faut prendre une toute petite route et sur le chemin nous croisons plein de kangourous (Simon ne sait plus où donner de best essay writing service la tête) mais nous sommes tellement émus et excités à l’idée d’en voir autant que nous ne prenons pas de photos mais nous fêtons cela avec un apéritif (ce qui devient habituel).

  

Au réveil, surprise...il pleut, nous avions prévu de faire une balade dans ce parc mais là, c’est raté, nous repartons donc et, sur le chemin où nous avions vu des kangourous la veille, nous en voyons encore et cette fois vidéos et photos sont de mise.

 

Nous voyons notamment une famille kangourou (maman, papa et enfant),

 

un qui veut nous impressionner

Et un qui... vient de se faire renverser...nous le mettons sur le côté pour ne pas qu’il se fasse encore plus tuer, nous sommes tous tristes et nous énervons dans notre tête contre celui qui l’a renversé :’(

  

Voici nos occupations dans le camping car

 

Et les maisons que nous croisons

 
 
 
 

Après quelques kilomètres depuis Brisbane, nous arrivons enfin près de notre but les 3 Sisters dans les Blues Montains, dans le petit village très mignon de Leura (ce type de maisons et d’organisation des rues commercantes nous a fait penser aux films americains !)

 
 
 
  

Bref nous avons traversé de beaux paysages et vue de beaux kangourous sur ce chemin de quelques 900 km où nous ne pouvions pas aller à plus de 70 km/h de moyenne à cause de tous les travaux sur les routes et des limitations de vitesse (90 km/h la plupart du temps).