Servas Australie

Servas n’est pas une association très dynamique en Asie ; de notre côté, il n’y a qu’en Indonésie que nous avons rencontré des membres Servas. Nous attendions donc avec impatience l’Australie, pays anglo-saxon où cette association devait être beaucoup plus dynamique. Déjà, la liste papier est bien épaisse et remplie d’innombrables membres, chouette.

 

Première expérience, Sydney. Nous avions prévu une semaine à Sydney, de quoi avoir le temps de rencontrer une ou deux familles... Certes, nous sommes 5 à loger, ce qui est compliqué. Aussi, nous avions bien précisé que nous étions flexibles, prêts à camper un peu, que les enfants pouvaient tous dormir dans le même lit... Nous avions donc écrit à beaucoup d’habitants de Sydney et environs proches. Hélas, nous n’avons eu que des réponses négatives, mise à part Joyce charmée par notre flexibilité. Nous tenions notre point de chute à Sydney. Une semaine avant notre arrivée, notre chère Joyce se désiste sans s’étendre en excuses ni s’inquiéter outre mesure de notre devenir... Sympa !

 

Nous élargissons donc notre recherche en envoyant des mails à des membres habitant beaucoup plus loin de Sydney et nous avons une réponse positive de Neryle et Geoff. Ils habitent à 45 minutes de train de Sydney, et il faut plus de 20 minutes à pied de chez eux pour rejoindre la gare. Nous avons un accueil chaleureux, ils sont adorables et nous prennent sous leurs ailes : visite de la région, resto le how to write a essay premier jour qui est le nouvel an chinois (ils nous emmènent déjeuner à leur «club» et règlent le festin), nous aident à trouver un appartement à louer à Sydney en nous prodigant des conseils sur les quartiers intéressants, nous conseillent également sur l’itinéraire que nous avons prévu pour visiter l’Australie, bref, ce que l’on attend des rencontres Servas (et ce que nous sommes prêts à faire de notre côté quand nous recevons chez nous !!).

Après notre semaine à Sydney, nous avions prévu de partir une semaine pour découvrir le Centre Rouge, avec un retour à Sydney. Pas de problème, Neryle et Geoff nous proposent de dormir chez eux la veille de notre vol, nous accompagnent à l’aéroport, gardent notre surplus de bagages et nous offre la possibilité de dormir une nouvelle nuit à notre retour, avant de les quitter définitivement. Le tout agrémenté par des repas de rois préparés par Geoff, excellent cuisinier. Nous faisons aussi grâce à lui, notre initiation au vin australien ; nous payons en général l’achat des bouteilles de vin pour les repas ! Un accueil inoubliable, merci infiniment Neryle, merci infiniment Geoff !

 

En dehors de Neryle et Geoff, l’expérience Servas n’est vraiment pas bonne en Australie et nous sommes très déçus. Sur Sydney déjà, mais plus tard, nous avons essayé de contacter quelques personnes alors que nous étions en camping car et que nous n’avions donc pas besoin d’être hébergés, mais toutes les tentatives ont été vaines ; oh, il y a bien ce couple qui a répondu très tardivement en indiquant que nous pouvions toujours passer boire le thé, mais globalement, pas ou peu de réponses, qui dans la plupart des cas, étaient négatives. Même un couple indiquant sur la liste vouloir plus de voyageurs n’a pas daigné faire d’effort.

Il faut dire que nous cumulions les difficultés : déjà héberger 5 personnes n’est pas facile (mais on indique sur la liste combien de personnes on peut recevoir, alors quand il y a indiqué le chiffre 5...), en plus, en Australie, les membres se concnentrent généralement (il y a beaucoup d’espaces où il n’y a personne, et à un endroit, il va y avoir 40 adhérents !!!), et puis en Australie, il est tellement difficile d’avoir Internet, que même les échanges par mail deviennent compliqués...

Bref, en conclusion, une grande déception sur Servas Australie, dommage !

En Nouvelle Calédonie, il n’y a qu’un seul membre à Nouméa et il ne peut recevoir qu’une personne... Pouvu que ce soit différent en Nouvelle Zélande !