Vientiane

29 octobre, nous quittons Luang Prabang (à regrets) pour partir vers le sud. Nous avions envisagé un temps de partir vers la pleine des jarres, mais 10h de bus pour la rejoindre et 10h de bus pour en repartir nous en ont dissuadés.

 

1ère étape de ce long périple, Vientiane la capitale du Laos. Nous en profiterons pour acheter nos visas pour le Cambodge et pour le Vietnam. Quelle déception, le trajet par voie fluviale, bien que tout à fait possible n’existe plus par bateau public. Nous trouvons un batelier qui nous propose de nous emmener pour 700€, alors que nous en aurons pour 10 fois moins en bus. Las, ce sera le bus. Le trajet est certes joli, mais horrible. Simon et Florent passent les 10 heures malades. Cela aurait été tellement plus agréable en bateau !

 

A Vientiane, nous trouvons une guesthouse très agréable et très bien placée (Phonethip Guesthouse), à 100m des rives du Mékong. Nous posons nos bagages et faisons une première balade sur les rives du Mékong. Argh ! retour en Chine !!! Ce sont les mêmes petits restos de rues, même nourriture, même musique à fond et des magasins avec des inscriptions chinoises ; bref, ambiance chinoise, ce qui ne nous plait pas vraiment. Nous dégustons des yaourts locaux et nous baladons sur le bord du Mékong, bétonné à la chinoise (et probablement par les chinois).

 

Lendemain matin, nous nous offrons un petit plaisir. Un café typiquement colonial avec croissants et pains au chocolat, hum miam miam

  

Et c’est parti pour la découverte de la ville à vélo et des photos prises au fil de notre balade.

 

 

Dans la catégorie "notre tour du monde des églises catholiques",
une version laotienne : Sacré coeur 

  

A Vientiane, il n’y a pas beaucoup de choses à visiter ; nous passons donc voir le Patuxai, sorte d’Arc de Triomphe situé au bout de l’avenue qui part du palais présidentiel.

 
 
 
 
 
 

Sur le trajet du retour, nous passons par le That Dam, très vieux stupa autrefois recouvert de feuilles d'or...

  

Et une petite balade le long essay writing service du Mékong au crépuscule pour assister au coucher du Soleil (en face, la Thaïlande)

  

Le visa cambodgien s’obtient dans la journée, coûte 20$ par personne et est gratuit pour Simon. Le visa Vietnamien nécessite plus de temps et coûte 60$ par personne, y compris Simon. Quelqu’un pourra-t-il m’expliquer un jour ces différences ? Bref, nous sommes obligés de rester une journée de plus à Vientiane, mais ça ne nous dérange pas ; si les rives du Mékong sont désagrébles, tout comme les grandes avenues, les petites rues de notre quartier sont bien sympas et cela nous donne l’occasion de prendre un nouveau petit déjeuner, qui sera suivi plus tard par un succulent déjeuner dans un resto français, le Vendôme !

 

Visiter le Vat Si Saket, principal temple de Vientiane.

 
 
  

Ainsi que le temple Haw Pha Kaeo (transformé en musée).

 
  

En fin de journée, je vais chercher seul les visas du Vietnam en vélo, pendant que les enfants travaillent avec Frédérique, et je pousse jusqu’au Pha That Luang, stuppa dorée emblématique de Vientiane et monument national le plus important du Laos, entouré de temples

 
 
 
 
  

Les visas en poche, nous pouvons poursuivre notre route vers le sud, à la recherche notamment d'un joli trek.