La campagne balinaise

4 Septembre, nous repartons d’Ubud avec un des nombreux chauffeurs de taxi de la jalan Monkey Forest (l’une des rue principales d’Ubud), il faut dire qu’il y a presque plus de chauffeurs de taxi que de clients dans cette rue ! Petit arrêt pour une petite dégustation de cafés et tisanes exotiques. Pour les amateurs de café, en Indonésie, il existe un café dont les grains sont fermentés dans l’appareil digestif d’une mangouste (on le récupère à la sortie !!), c’est le café luwak, le café le plus cher du monde.

 

Au détour de la route, nous tombons sur un petit how to write an essay cérémonial hindou et arrivons à Jatiluwih , «the place» pour observer de beau paysages de rizières. Repas dans un petit warung avec vue sur les rizières et petite balade dans les rizières.

 
 
 
 
 
 

Nous reprenons la route pour Munduk, dans la campagne balinaise où nous nous trouvons un petit hôtel sympa avec vue sur la forêt, nous pensons être au calme, mais c’est sans compter sur tous les coqs qui chantent toute la nuit ou presque.

 

Petit hasard des itinéraires de chacun, nous retrouvons à Munduk, nos voisines d’Ubud, Fabienne et Vanessa. Le lendemain matin, petit déjeuner balinais

 

et nous partons pour une balade au milieu des girofliers, des cacaoyers et des caféiers pour atteindre 2 belles cascades.

 
Clous de girofle séchant sur le bord de la route
 
 

Encore un petit warung, les enfants travaillent un peu

 

puis nous allons voir un combat de coqs (non autorisé officiellement mais la dame de l’hôtel n’a quand même pas hésité à nous indiquer l’heure et le lieu où nous pouvions en voir un)....nous trouvons le fameux lieu un peu caché, les gens sont mal à l’aise de nous voir arriver mais on nous laisse passer. Au départ nous sommes les seuls touristes et il n’y a que des hommes sauf 1 ou 2 femmes pour tenir la buvettes et la petite restauration. Les propriétaires montrent fièrement leurs coqs. Une fois les coqs combattants choisis, on leur attache un éperon tranchant à une patte, histoire de ne pas laisser de chance au plus faible, et la ferveur s’empare de tous les parieurs,....en 1 à 2 minutes, l’un des 2 coqs est par terre, âmes sensible s’abstenir ! En même temps, ils seront moins nombreux à chanter la nuit suivante !!!

 
 
 

En repartant de Munduk, nous passerons voir le temple hindou d’Ulu Daru sur le lac Bratan, il est encore tôt et il n’y a pas trop de touristes, c’est très agréable de voir les enfants pêcher au son de la petite cérémonie qui se déroule dans le temple. Ce temple est très photogénique même avec les nuages et la petite pluie fine qui nous tombe dessus.

 
 
 
  

Nous passons aussi par Penelokan et sa vue sur le lac et le volcan Batur.

 

Pour finalement arriver à Amed situé à l’est de Bali, qui fera l'objet de l'article suivant.